Un nouveau programme de l’habitat sur le Val d’Ille

11 novembre 2013

bat-guipelLancée en février 2013, l’élaboration du nouveau Programme local de l’Habitat du Val d’Ille est aujourd’hui terminée. Couvrant la période 2014-2019, ce projet ambitieux a été approuvé à l’unanimité par le conseil communautaire, le 1er octobre dernier. 

Territoire attractif situé aux portes de la métropole rennaise, le Val d’Ille connaît une croissance démographique rapide, qui engendre une demande de logement de plus en plus importante. Pour répondre aux différents besoins, la Communauté de communes a mis en place un premier Programme local de l’habitat en 2007. Ce PLH arrivant à terme en février 2014, un nouveau projet a été élaboré pour la période 2014-2019, en concertation avec les acteurs locaux de l’habitat, et adopté par le Conseil communautaire. Le document est maintenant soumis à l’avis des communes et des partenaires (SCOT du Pays de Rennes, Comité régional de l’Habitat, Etat), avant son approbation définitive prévue pour février-mars 2014.

Etabli à partir d’un diagnostic du territoire, ce nouveau PLH fixe des objectifs ambitieux en termes quantitatifs, mais aussi qualitatifs. « Au-delà de la production de logements, il y a des enjeux sociaux, environnementaux et économiques à relever », explique Christian Roger, vice-président du Val d’Ille en charge du logement.

Plus de logements sociaux

Le premier objectif du PLH est de produire une quantité de logements suffisante pour pouvoir répondre aux besoins de la population, mais aussi accueillir de nouveaux habitants. Il faudra construire 210 logements par an à l’échelle du territoire, pour pouvoir maintenir une croissance démographique moyenne de 2,1% par an.

Il s’agit aussi d’augmenter la part de logements sociaux dans les constructions, qui devra atteindre 25% en locatif conventionné et 13% en accession aidée pour permettre aux plus modestes d’accéder à un logement dans un contexte immobilier tendu. En effet, alors que 51% des ménages du Val d’Ille sont éligibles au logement social (en 2011), le locatif social ne représente que 7% des résidences principales.

Cet effort de production de logements sera réparti sur les dix communes du Val d’Ille, en prenant en compte certains critères : mixité sociale, capacité de développement, équipements, transport… « L’objectif est de renforcer le logement social dans les communes les mieux dotées en services et proches des moyens de transport », indique Christian Roger. Ainsi, les pôles de Melesse, La Mézière et Montreuil-le-Gast produiront les 2/3 des logements, avec un objectif de 35 à 45% de logement social. Ce taux sera ramené à 30% sur les communes intermédiaires (Vignoc, Saint-Médard-sur-Ille, Guipel), et à 20% sur les autres communes.

Economiser l’espace

Ce nouveau PLH affirme aussi la volonté des élus de maîtriser l’étalement urbain afin de préserver les espaces agricoles et naturels. Cela se traduit par des objectifs de densification de l’habitat (20 à 25 logements à l’hectare) et une stratégie de revitalisation des cœurs de bourg.

Pour relever ces enjeux, la Communauté de communes mettra en place un service d’accompagnement et de portage foncier, qui permettra aux communes d’identifier les sites potentiels de projet, d’évaluer la faisabilité des opérations et de saisir les opportunités foncières quand elles se présenteront. Le Val d’Ille encouragera aussi la production de logements locatifs sociaux en centre-bourg en mettant à disposition des bailleurs sociaux un foncier à coût minoré, pour les aider à équilibrer leurs opérations.

Améliorer les logements

Les capacités du parc existant seront optimisées par le lancement d’une opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH) sur le Val d’Ille. Ce dispositif permettra aux propriétaires de bénéficier de conseils et d’aides financières pour réhabiliter les logements anciens, insalubres ou vacants, réaliser des travaux d’isolation thermique, d’adaptation au handicap…

Enfin, le PLH a aussi pour objectif de sécuriser l’accession à la propriété, de répondre aux besoins spécifiques (personnes âgées, handicapées, gens du voyage…), d’encourager les projets immobiliers innovants en matière d’énergie, de mobilité, d’habitat…

Pour réaliser cet ambitieux programme, la Communauté de communes va mobiliser des moyens financiers importants. Elle a prévu un budget de 1,9 Me sur six ans, ce qui devrait lui permettre de lever des fonds publics à hauteur de 15 M€. Sur le plan économique, cette politique pourrait rapporter 175 millions d’euros dans le BTP, « l’équivalent de 230 emplois créés ou maintenus, non délocalisables » !

N°143 – Avril-Mai 2014

Lire le dernier numéro

15.000 exemplaires
Édité depuis août 2000

Archives

Infos minute

Délai supplémentaire pour l’enquête auprès des ménages

Une étude pour la mise en place éventuelle d’une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (O.P.A.H.) est en cours sur le territoire de la Communauté de…

lire »

L’Espace Info Energie : un service 100% gratuit

Les particuliers qui souhaitent obtenir des informations sur les économies d’énergies et les énergies renouvelables peuvent désormais appeler gratuitement leur espace Info-Energie au 0805 203…

lire »

Un nouveau Programme local de l’Habitat

Après un an de travail et de concertation, le conseil communautaire du 25 février a définitivement approuvé le 2nd Programme local de l’Habitat (PLH) du Val…

lire »

Casting ados

URGENT ! Casting ados Casting ados pour « West Coast », long métrage de Benjamin Weill dont le tournage aura lieu cet été en Bretagne. La production recherche…

lire »

Rencontre de lecteurs

La Communauté de communes du Val d’Ile organise, le 8 février à 15h, à la médiathèque de Melesse, une rencontre de lecteurs pour parler des…

lire »