Le Val d’Ille s’inscrit dans le dispositif Breizh Bocage

9 avril 2010

bocageLa Communauté de communes du Val d’Ille mène, depuis 2006, une politique forte en faveur de la reconstitution du maillage bocager de son territoire. À partir de 2010, cette politique va être renforcée par le programme Breizh Bocage, qui permet de cibler les actions prioritaires pour l’amélioration de la qualité de l’eau, et une prise en charge plus importante des dépenses.

 

Élément patrimonial emblématique de nos paysages bretons, le bocage joue un rôle essentiel pour l’équilibre écologique du territoire. Afin d’enrayer sa disparition progressive, liée aux restructurations agricoles, au manque de renouvellement et d’entretien, la Communauté de communes du Val d’Ille organise et finance, depuis 2006, des campagnes de plantation, en partenariat avec le Conseil général. Pour une meilleure efficacité, elle s’est également engagée dans la mise en œuvre du programme régional Breizh Bocage sur son territoire.

Lancé dans le cadre du contrat de projet Etat-Région 2007-2013, ce programme favorise les opérations collectives de reconstitution du bocage à l’échelle des bassins versants, avec l’objectif principal d’améliorer la qualité de l’eau et des milieux aquatiques en Bretagne. Il présente également un intérêt pour la fourniture de biomasse (bois-énergie), la préservation de la biodiversité et la restauration des paysages. Financé à 80% par le Conseil régional, les conseils généraux, l’Agence de l’Eau Loire Bretagne, le Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) et à 20% par la Communauté de communes, il permet une prise en charge totale des dépenses liées à la reconstitution du bocage : travaux du sol, fourniture de plants et paillage, plantation, entretien de croissance, pour la création de haies (minimum 50 m), talus, bosquets, le regarnissage de haies, les travaux à vocation hydraulique ou sylvicole…  Ces aides s’adressent principalement aux agriculteurs, mais les communes et les particuliers peuvent aussi y prétendre. « Ce dispositif permet de mieux cibler les actions et les secteurs prioritaires », souligne Sabina Badea, chargée de mission environnement et bocage à la Communauté de communes.

Le programme Breizh Bocage se décline en trois volets distincts. Le premier volet, qui consistait à réaliser une analyse du territoire en vue de définir les priorités d’action, a été pris en charge par les syndicats de bassins versants. Il est déjà finalisé sur le bassin versant de l’Ille et de l’Illet (Guipel, St-Médard, St-Germain-sur-Ille, Melesse, La Mézière, Montreuil-le-Gast), sur celui de La Flume (Saint-Gondran, Langouët, Vignoc), et il devrait s’achever fin juin sur le bassin versant du Linon (St-Symphorien). Le second volet doit permettre d’élaborer un projet d’aménagement concerté sur les secteurs prioritaires retenus à l’issu du volet 1. Enfin, le volet 3 sera consacré à la réalisation des travaux.

Le 2 mars dernier, la Communauté de communes a pris la décision de lancer un premier diagnostic actions (volet 2) sur les communes de La Mézière, Langouët et la moitié sud de Vignoc (sous-bassin versant de La Rochette). « Bien sûr, cela n’exclut pas les autres projets, mais on ne pourra pas tout faire en 2010 », explique Sabina Badea. L’action se poursuivra donc en 2011 sur d’autres communes, selon les priorités définies, et s’échelonnera jusqu’en 2013 pour couvrir l’ensemble du territoire.

La coordination du programme est assurée par un comité de pilotage composé de financeurs, d’élus, d’agriculteurs, de représentants des syndicats de bassins versants, des CUMA et d’associations. « C’est un projet concerté, si tous les acteurs ne s’approprient pas le programme, on ne pourra pas réaliser quelque chose d’efficace », insiste la chargée de mission. Dans cette optique, une réunion d’information était organisée le 24 mars avec les adjoints à l’environnement de chaque commune, puis le 31 mars avec les agriculteurs du Val d’Ille. À partir d’avril, des rencontres individuelles auront lieu sur le terrain avec les exploitants agricoles des communes prioritaires pour établir un diagnostic de leur bocage et définir les actions à mettre en place. Les personnes intéressées qui ne sont pas en zone prioritaire peuvent contacter le service environnement du Val d’Ille pour présenter leur projet, si elles souhaitent qu’il soit pris en charge dès 2010.Une première phase de travaux devrait être lancée à l’automne.

Renseignements : Sabina Badea au 02 99 69 86 03 et sur le site valdille.fr, rubrique environnement.

Laisser un commentaire

N°143 – Avril-Mai 2014

Lire le dernier numéro

15.000 exemplaires
Édité depuis août 2000

Archives

Infos minute

Délai supplémentaire pour l’enquête auprès des ménages

Une étude pour la mise en place éventuelle d’une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (O.P.A.H.) est en cours sur le territoire de la Communauté de…

lire »

L’Espace Info Energie : un service 100% gratuit

Les particuliers qui souhaitent obtenir des informations sur les économies d’énergies et les énergies renouvelables peuvent désormais appeler gratuitement leur espace Info-Energie au 0805 203…

lire »

Un nouveau Programme local de l’Habitat

Après un an de travail et de concertation, le conseil communautaire du 25 février a définitivement approuvé le 2nd Programme local de l’Habitat (PLH) du Val…

lire »

Casting ados

URGENT ! Casting ados Casting ados pour « West Coast », long métrage de Benjamin Weill dont le tournage aura lieu cet été en Bretagne. La production recherche…

lire »

Rencontre de lecteurs

La Communauté de communes du Val d’Ile organise, le 8 février à 15h, à la médiathèque de Melesse, une rencontre de lecteurs pour parler des…

lire »