933 000€ pour la qualité de l’eau

8 mai 2011

signature-bassinLa signature officielle du Contrat territorial du bassin versant de l’Ille et de l’Illet s’est déroulée, le 26 avril dernier, à la mairie de St-Aubin-d’Aubigné, en présence des principaux partenaires : Jean-Yves Le Drian, président du conseil régional, Jean-Louis Tourenne, président du conseil général, Rémy Bourges, président du Syndicat du bassin-versant, Sophie Lelchat, de l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne et Marc Lebastard, représentant de l’État.

Le Contrat de bassin versant est un programme d’actions sur cinq ans, qui vise à améliorer la qualité de l’eau des rivières et des milieux aquatiques, en concertation avec l’ensemble des acteurs locaux (collectivités, agriculteurs, particuliers, etc.), afin de répondre aux objectifs fixés par l’Union européenne.

En effet, la Directive-cadre européenne sur l’eau (DCE), adoptée le 23 octobre 2000, impose aux Etats membres d’atteindre le « bon état » écologique de toutes les eaux superficielles et souterraines de leur territoire à l’échéance 2015. Cette Directive introduit une innovation majeure en instituant une approche globale de l’eau, autour d’objectifs environnementaux tels que la prévention et la réduction de la pollution, la promotion d’une utilisation durable de l’eau, l’amélioration de l’état des écosystèmes aquatiques, l’atténuation des effets des inondations et des sécheresses, avec une obligation de résultat.

En 2008, Le Syndicat de bassin versant a décidé de se porter candidat pour porter le Contrat de bassin versant sur le territoire de l’Ille et de l’Illet. Pour établir ce contrat, et notamment le programme d’actions à engager, deux études ont été réalisées, au cours de l’année 2009 : une étude bocagère, premier volet du programme Breizh Bocage (voir p.2), et une étude sur la qualité de l’eau. Dans ce cadre, le Bassin versant de l’Ille et de l’Illet a été découpé en dix masses d’eau. Il apparaît que l’ensemble des masses d’eau déclasse essentiellement pour des altérations « macropolluants » et morphologiques. Une problématique spécifique liée aux pesticides est aussi relevée sur les masses d’eau de l’Ille (aval) et du ruisseau de la Mare.

À la suite de ces études, un programme d’actions a été élaboré en concertation avec les acteurs locaux, aboutissant à la signature du Contrat de bassin versant, le 26 avril dernier. Le montant prévisionnel pour la mise en œuvre de ce programme (2010-2014) est d’environ 933 000e (hors actions sur les rivières et programme Breizh Bocage). Les actions entreprises sont subventionnées à 80% par l’Agence de l’Eau Loire Bretagne, la Région Bretagne et le Conseil Général d’Ille et Vilaine.

Laisser un commentaire

N°143 – Avril-Mai 2014

Lire le dernier numéro

15.000 exemplaires
Édité depuis août 2000

Archives

Infos minute

Délai supplémentaire pour l’enquête auprès des ménages

Une étude pour la mise en place éventuelle d’une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (O.P.A.H.) est en cours sur le territoire de la Communauté de…

lire »

L’Espace Info Energie : un service 100% gratuit

Les particuliers qui souhaitent obtenir des informations sur les économies d’énergies et les énergies renouvelables peuvent désormais appeler gratuitement leur espace Info-Energie au 0805 203…

lire »

Un nouveau Programme local de l’Habitat

Après un an de travail et de concertation, le conseil communautaire du 25 février a définitivement approuvé le 2nd Programme local de l’Habitat (PLH) du Val…

lire »

Casting ados

URGENT ! Casting ados Casting ados pour « West Coast », long métrage de Benjamin Weill dont le tournage aura lieu cet été en Bretagne. La production recherche…

lire »

Rencontre de lecteurs

La Communauté de communes du Val d’Ile organise, le 8 février à 15h, à la médiathèque de Melesse, une rencontre de lecteurs pour parler des…

lire »