SOLIMAD 35 soutient une ferme-école à Madagascar

10 novembre 2009

solimad-1L’association Solidarité Madagascar Ille-et-Vilaine poursuit son action à Madagascar, dans la région Alaotra-Mangoro, en lien avec le programme de coopération décentralisée mené par le Conseil général depuis 2005. Un concert de soutien est organisé le samedi 21 novembre, à Tinténiac, pour accompagner le développement de la ferme-école d’Andriamboasary.

Créée en mars 2005, avec l’appui

de la Fédération des clubs des Aînés ruraux et de la fédération départementale des caisses locales Groupama, l’association Solidarité Madagascar Ille-et-Vilaine (SOLIMAD 35) a pour but de développer, promouvoir et faciliter les initiatives prises sur le département d’Ille-et-Vilaine pour fournir une aide bénévole à caractère éducatif, social ou humanitaire et favoriser le développement des valeurs mutualistes en milieu agricole et rural à Madagascar.

Dans le cadre de son programme de coopération décentralisée, le Conseil général soutient l’action de SOLIMAD à la ferme-école d’Andriamboasary, près de Fianarantsoa, dans la région des hauts plateaux. Ce centre de formation a été créé pour permettre d’améliorer les rendements ; la pression démographique en faisant de fait une priorité pour le développement de la région. Il accueille chaque année près de 400 stagiaires sur 12 modules. Les élèves sont de jeunes ruraux et le calendrier des formations est fixé de façon à ce que la ferme puisse servir de support pédagogique. Pour favoriser des absences courtes, le centre s’est orienté sur des enseignements modulaires de trois semaines dans des domaines différents : élevage de bovins, lait, fromagerie, poules pondeuses, maraîchage, apiculture, canards, porcs, arbres fruitiers, rizipisciculture, protection des sols, cultures hors rizières, groupements agricoles…

Les objectifs

Pour l’association Solidarité Madagascar, il s’agit de conforter l’action de formation de la fermeécole sur trois volets.

Le premier volet vise à permettre

au centre de formation d’être une référence en matière de formation des jeunes ruraux par la qualité de l’enseignement dispensé et son adaptation au public visé. La refonte de l’enseignement, la création d’une ferme pédagogique, l’ouverture à des prestataires externes vont dans ce sens. La réfection de l’hébergement contribue à apporter des conditions d’accueil plus propices au succès de ces formations.

Le deuxième volet doit assurer au centre de formation une autonomie financière en améliorant ses productions pour pouvoir financer le coût de la formation sans aide externe, et continuer à investir dans la recherche appliquée : extension des capacités de production de la fromagerie (cofinancement avec un partenaire italien), renouvellement partiel du matériel agricole, assainissement, reconstitution de l’atelier porcin, achat d’un taureau sélectionné…

Le troisième volet ambitionne d’initier des filières de production (produits laitiers, charcuterie…). Les essais d’une filière laitière montrent qu’il existe un marché rentable, mais la maîtrise de l’élevage laitier par les producteurs est nécessaire avant d’envisager une montée en puissance. Des progrès sont à faire en matière d’alimentation animale. Par ailleurs, le système actuel est adapté à une phase expérimentale. Les projets de l’association : financement sur 5 ans du salaire de deux animateurs chargés d’assurer un appui technique sur les projets des anciens élèves, dotation pour financer des micro crédits et mettre en place un fonds de solidarité. L’augmentation des moyens de la fromagerie permet de transformer le lait collecté auprès des paysans associés. Le centre apporte des ressources végétales et génétiques, subventionnées par SOLIMAD, que les jeunes paysans ne peuvent obtenir sur le marché local, et souhaite mettre à leur disposition des possibilités de transformation pour valoriser leur production. Dans cette optique, l’association envisage de créér un atelier relais en 2010.

Pour le président de Solidarité Madagascar 35, Jean Yves Tessier, la ferme-école n’a pas vocation à se substituer aux producteurs, mais il souhaite qu’elle puisse être une locomotive du développement rural local. Le Conseil général d’Ille-et-Vilaine a participé en 2008 au financement de la formation.

Pour aider à soutenir l’action entreprise à la ferme-école d’Andriamboasary, SOLIMAD organise un concert de soutien, samedi 21 novembre à 20h30, à l’Espace Ille et Donac, à Tinténiac. Au programme, chants de marins avec le groupe « L’Air Haleur ». Accordéons, guitares, flûtes et bodhran accompagneront les chants maritimes français, bretons, irlandais ou anglais, dans une ambiance festive. Entrée : 6 euros, gratuité pour les moins de 12 ans.

Contact : solimad@wanadoo.fr Solimad, 23 bd Solferino, Rennes.

Laisser un commentaire

N°143 – Avril-Mai 2014

Lire le dernier numéro

15.000 exemplaires
Édité depuis août 2000

Archives

Infos minute

Délai supplémentaire pour l’enquête auprès des ménages

Une étude pour la mise en place éventuelle d’une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (O.P.A.H.) est en cours sur le territoire de la Communauté de…

lire »

L’Espace Info Energie : un service 100% gratuit

Les particuliers qui souhaitent obtenir des informations sur les économies d’énergies et les énergies renouvelables peuvent désormais appeler gratuitement leur espace Info-Energie au 0805 203…

lire »

Un nouveau Programme local de l’Habitat

Après un an de travail et de concertation, le conseil communautaire du 25 février a définitivement approuvé le 2nd Programme local de l’Habitat (PLH) du Val…

lire »

Casting ados

URGENT ! Casting ados Casting ados pour « West Coast », long métrage de Benjamin Weill dont le tournage aura lieu cet été en Bretagne. La production recherche…

lire »

Rencontre de lecteurs

La Communauté de communes du Val d’Ile organise, le 8 février à 15h, à la médiathèque de Melesse, une rencontre de lecteurs pour parler des…

lire »