Mouazé rend hommage à un jeune aviateur américain, mort pour la France

8 juin 2011

williamLe 10 juin 1944 a été une date marquante de la période de la Seconde Guerre mondiale pour la commune de Mouazé. Ce jour-là, un pilote américain, jeune lieutenant  de 24 ans, William Marchant, s’écrase sur la commune au lieu-dit « La Drolais »,  aux commandes de son avion de chasse, abattu par la DCA allemande, aux environs de 16 h.

 

Le corps sans vie du jeune pilote originaire de Deltaville (État de Virginie, USA) est extrait du cockpit par des cultivateurs. Les soldats allemands arrivés sur les lieux s’emparent des papiers et de la montre de l’aviateur, laissant aux Mouazéens présents la prise en charge du corps du malheureux, qui sera d’abord transporté chez M. Esnault, au « Pré Piquet ».

Cet épisode est rappelé dans l’ouvrage d’Alain Chevrel, « Mouazé, de la découverte aux racines » (p.239-241). Y sont notamment évoquées les funérailles qui attireront de nombreux Mouazéens, mais aussi de nombreux habitants de communes voisines (malgré la présence de l’occupant), venus se recueillir et honorer la mémoire d’un allié mort pour la France. Le jeune homme aura droit à une cérémonie à l’église, célébrée par le père Jean Dubois. Une petite bouteille contenant les mots « Ami pour toujours » sera glissée dans sa poche par messieurs Guesdon et Pirois et un petit drapeau tricolore sera posé sur sa poitrine, avant que son cercueil ne soit refermé.

Environ 500 personnes viennent rendre un hommage émouvant au pilote, dont le cercueil est recouvert de fleurs. William Marchant sera inhumé au cimetière de Mouazé. À la Libération, son corps sera transféré au cimetière américain militaire de Saint-James (50), où il repose encore aujourd’hui.

En 1985, les Anciens Combattants des Guerres Étrangères des États-Unis (VWF) ont consacré une plaque commémorative en l’honneur de William Marchant, qui a été apposée sur le foyer municipal de Deltaville. La municipalité  de Mouazé a décidé, elle aussi, lors de son conseil municipal du 2 février 2011, de marquer cet événement et de rendre hommage au jeune aviateur. Le 10 juin prochain, à 18h, une plaque commémorative sera inaugurée dans le bourg de Mouazé, en présence de membres de la famille du pilote, venant spécialement de Virginie. Une exposition « Les As de l’aviation », réalisée par l’ONAC, sera présentée, à la même période, sur la commune.

 

Thierry Lucas, Elu de Mouazé : Correspondant Défense

Né en 1920, William Marchant a grandi à Deltaville, dans l’Etat de Virginie. En 1942, il s’engage dans l’armée américaine et entre à l’École de pilotage avancé de l’US Air Force, où il termine ses études en mars 1943, avec le grade de second lieutenant. Il intègre alors le 353th Figther Group, composé de trois Squadrons de chasse (les 350th, 351th et 352th), et est affecté à la 8th Air Force. Il part pour l’Angleterre en août 1943, où il est promu au grade de premier lieutenant.

Le 10 juin 1944, le 353th FG est envoyé en mission pour bombarder des ponts, voies de chemin de fer et convois allemands en Bretagne. William Marchant décolle à 13h15 du terrain de Raydon Airfield, dans le Suffolk, au sein du 352nd Fighter Squadron. Sa patrouille détruit plusieurs camions ainsi qu’une cargaison de fret de chemin de fer. Dix véhicules sont endommagés près de Fougères et deux camions près d’Yvetot.

Voici le compte-rendu de la mission fait par le 1st Lt. Horace Waggoner : « A 15h20, je volais en position 3 jaune « Groupe A Jokey « , le Lt. Marchant était en tête. Nous étions dans la région de Rennes à la recherche de cibles d’opportunité. Nous avons repéré le terrain de Rennes, à une certaine distance. Nos cibles étaient des ponts, à environ trois miles de distance entre Vannes et Guer, de la ligne de front. Le Lt. Marchant a dit que lui et son ailier prendraient le côté nord et pour moi de prendre le coté sud. Il a également dit qu’il y avait des hangars avec des avions à l’intérieur. Pour ma part, je devais lâcher mes bombes sur eux et bien regarder les batteries de flak (ndlr : canons anti-aériens), car il y en avait beaucoup près des hangars.

Comme nous traversions le terrain de Rennes, nous avons vu que les hangars que je devais attaquer étaient déjà vides. Comme j’attaquais sur eux, je me suis retrouvé juste au-dessus de plusieurs emplacements de canons légers de la flak et il y en avait encore plus sur ma gauche. Je me suis donc cassé droit devant moi, loin d’eux et de la ville.Les Lt. Johnson et Marchant étaient encore là à l’époque où je me suis cassé, car j’ai pu les regarder comme je passais au-dessus des hangars. Quand j’ai quitté l’aérodrome, le Lt. Marchant disait de voler en ligne droite puis vers la gauche, pour contourner la ville. Mais j’ai vu que je n’étais pas en mesure de rejoindre l’itinéraire prévu donné par le Lt. Marchant. Je lui ai dit que j’avais adhéré à son vol et que j’allais le retrouver là-bas. À ce moment, le Lt. Marchant a appelé pour dire que son avion était en feu et qu’il aurait pu sauter. Il a dit qu’il ne pouvait pas le faire sur la côte. Ce fut la dernière fois que je l’ai entendu parler dans la radio ».

Peu de temps avant sa mort, Marchant s’était vu décerner le « Distinguished Flying Cross » pour avoir abattu un avion allemand et endommagé trois autres appareils.Le 353th Figther Group fut l’un des groupes de chasse les plus décorés de la Seconde Guerre Mondiale.

 

Laisser un commentaire

N°143 – Avril-Mai 2014

Lire le dernier numéro

15.000 exemplaires
Édité depuis août 2000

Archives

Infos minute

Délai supplémentaire pour l’enquête auprès des ménages

Une étude pour la mise en place éventuelle d’une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (O.P.A.H.) est en cours sur le territoire de la Communauté de…

lire »

L’Espace Info Energie : un service 100% gratuit

Les particuliers qui souhaitent obtenir des informations sur les économies d’énergies et les énergies renouvelables peuvent désormais appeler gratuitement leur espace Info-Energie au 0805 203…

lire »

Un nouveau Programme local de l’Habitat

Après un an de travail et de concertation, le conseil communautaire du 25 février a définitivement approuvé le 2nd Programme local de l’Habitat (PLH) du Val…

lire »

Casting ados

URGENT ! Casting ados Casting ados pour « West Coast », long métrage de Benjamin Weill dont le tournage aura lieu cet été en Bretagne. La production recherche…

lire »

Rencontre de lecteurs

La Communauté de communes du Val d’Ile organise, le 8 février à 15h, à la médiathèque de Melesse, une rencontre de lecteurs pour parler des…

lire »