Lever de rideau sur la Compagnie OCUS

3 octobre 2012

Occus-chapiteauUne troupe d’artistes a posé ses valises pour cinq ans à Saint-Germain-sur-Ille. Depuis janvier, la Compagnie OCUS travaille à la composition de plusieurs spectacles. Après avoir participé aux « Escales au Val d’Ille » en septembre, elle sera au festival Val d’Ille en scène, le 6 octobre prochain, pour nous présenter son spectacle, en cours de création : « Bistrodocus ». Et le 21 octobre, elle nous invite à venir découvrir sa résidence d’artistes à l’occasion d’une inauguration festive.

Les habitués du festival Val d’Ille en Scène ont certainement déjà entendu résonner ce nom : OCUS. La compagnie « Optimiste Créatrice d’Utopies Spectaculaires », selon sa définition, rassemble des comédiens âgés de 24 à 40 ans. Une joyeuse bande d’artistes issus d’univers différents qu’une chose rassemble : l’envie de faire rire le public en le faisant réfléchir au monde d’aujourd’hui. Depuis sept ans, ils participent au festival de théâtre du Val d’Ille en jouant leurs spectacles. Ils s’y sont sentis si bien qu’ils ont décidé de s’installer à Saint-Germain-sur-Ille, pour cinq ans. Autant dire que si vous ne les connaissez pas encore, cela ne devrait pas tarder ! En janvier dernier, ils ont en effet signé une convention de partenariat avec la Communauté de communes du Val d’Ille. Objectif : s’installer en résidence pour mettre en place un projet artistique et socioculturel sur le territoire.

La création de la Compagnie OCUS remonte en fait à 2003. À l’époque, Yann-Sylvère Le Gall sort tout juste du lycée. « J’étais à Saint-Martin, à Rennes, en option théâtre. Le midi, entre deux cours, je fonçais vers le lycée Jean-Macé pour donner moi-même des cours de théâtre », raconte-t-il. Là-bas, il rencontre Anna Hubert, qui a elle aussi le théâtre dans la peau. Ensemble, déjà optimistes, ils créent leur propre troupe. OCUS est née et s’y greffent petit à petit d’autres comédiens. Ils sont aujourd’hui sept permanents. « Mais nous sommes douze à travailler sur notre prochaine création, le Bistrodocus », précise Yann-Sylvère. La compagnie embauche en effet d’autres comédiens, intermittents du spectacle, selon les besoins. OCUS emploie ainsi 25 personnes à l’année. Tous vont et viennent autour de la troupe, qui peut désormais les accueillir dans sa « résidence ».

« Dans le passé, nous avions déjà voulu nous installer ici, mais le Val d’Ille ne disposait pas de lieu pour nous accueillir en résidence », souligne Yann-Sylvère, co-fondateur, metteur en scène et comédien de la compagnie. « On nous avait alors proposé de participer à Val d’Ille en Scène ». La compagnie bourlingue alors à travers la France avec ses spectacles avant de revenir au pays. « Nous sortons d’une première expérience de longue résidence, trois ans et demi au château de La Chapelle-Bouëxic« . Le principe est d’être subventionné (par exemple par le Conseil général) et d’habiter sur un territoire pour participer à la vie concrète, mais aussi s’inspirer du lieu pour créer des spectacles.

Un chapiteau et des caravanes

« Et puis un jour, à la suite à nos démarches pour trouver un nouveau lieu de résidence, Saint-Germain-sur-Ille nous a proposé des locaux et un terrain », explique le comédien, ravi. Les artistes ont alors signé une convention de cinq ans pour vivre en résidence dans la commune. En fait, ce sont plusieurs contrats qui ont été signés par la compagnie. « Saint-Germain nous prête un terrain, des hangars communaux pour notre matériel, et le presbytère avec des bureaux ». Quatorze caravanes entourent, dans ce champ grand comme un terrain de foot, un chapiteau pouvant accueillir 300 spectateurs. « Nous habitons certaines caravanes », précise Yann-Sylvère, « d’autres servent pour partir en tournée, d’autres encore à accueillir des compagnies en résidence. En échange de notre accueil, elles proposent des représentations ouvertes et gratuites sur le territoire ». Les deux autres conventions qu’a signées OCUS sont, l’une avec la Communauté de communes, qui subventionne à hauteur de 7 500e par an sur trois ans les actions culturelles que peut mener la compagnie, l’autre avec le Conseil général, qui la finance à hauteur de 10 000e par an pendant deux ans. De quoi mettre en place un vrai programme d’animations.

À commencer par la création d’un spectacle de deux heures : « Bistrodocus ». « Le projet va nous porter jusqu’en 2013 », estime Yann-Sylvère. Tous les mois, OCUS va proposer une répétition publique pour que le public voie avancer le projet. « Le concept du spectacle est un moment à partager, en s’attablant pour un repas. Autour de ce public à table, douze personnages s’activent et l’on découvre leur vie ». Le premier sous-titre du spectacle est « D’où l’impossibilité de vivre ensemble mais d’essayer quand même » ; le deuxième « D’où l’avantage d’être nombreux ». Un résumé qui promet ! En attendant, les personnages du spectacle sortiront de leur laboratoire pour se laisser découvrir à travers quelques bouts d’histoire au festival « Val d’Ille en scène », le 6 octobre prochain, à Melesse, puis le 5 novembre, à Saint-Germain-sur-Ille. Une étape de travail où la Compagnie OCUS attend des retours du public pour avancer encore.

Tout un programme

 

Au programme de l’accueil en résidence, OCUS crée d’abord ses spectacles, et en proposera des représentations. À l’affiche déjà, des créations qui ont tourné dans des festivals à travers la France (Aurillac, Châlon, Bordeaux…) : « Les aventures de Rato-Bizar » pour jeune public (marionnettes de légumes pour comédie délurée sur le thème du potager) ; « D’une pierre trois contes » (la mythologie revisitée) ; « Prince à dénuder » (spectacle de rue pour « une princesse, un prince, un donjon, et un cheval moche »). Trois nouveaux projets sont aussi en cours : « La Reine des Pommes », un solo clownesque ; « Prostiputes », un spectacle pour adultes autour de la prostitution ; et un duo conteur-musicien autour de la vie et de la mort. La Compagnie OCUS peut également accueillir sous son chapiteau des écoles, associations, maisons de retraites, pour créer des spectacles ou faire découvrir ses métiers.

Selon les envies et les sollicitations, les joyeux drilles ont l’intention de se plier en quatre. « On prévoit, par exemple, de proposer des représentations privées, chez les particuliers », annonce Yann-Sylvère. « L’idée est d’inviter des amis, des voisins pour un spectacle dans son salon ou son jardin ». En cinq ans, il y en aura pour tous les goûts. Avec toujours, pour OCUS, « l’envie de parler du monde que l’on voit à travers nos yeux à nous. Il n’est pas toujours drôle, mais on va essayer de faire réfléchir en profondeur avec une prédominance de burlesque ». Mais pour commencer, la troupe organise l’inauguration de sa résidence d’artistes à Saint-Germain-sur-Ille, le 21 octobre prochain. Une grande journée de spectacles, visites, concerts et pique-nique, qui se déroulera de 11h à 19h. Histoire d’en savoir un peu plus sur la compagnie et de mettre un visage ou un nom sur ceux qui vont animer le Val d’Ille pendant cinq ans. Attention… rideau !

Virginie Monvoisin

•Inauguration de la résidence d’artistes à Saint-Germain-sur-Ille, dimanche 21 octobre, de 11h à 19h. À 11h : « D’une pierre trois contes », spectacle de la compagnie OCUS pour une clown, un accordéon et quelques marionnettes mythologiques. À 12h : pot d’inauguration, suivi d’un grand pique-nique. De 14h à 17h : visite guidée des lieux mise en scène par la compagnie OCUS. À 17h30 : concert du collectif « Volkanik » (fanfare des Balkans) et des Chœurs de la Mer Noire.

Contact : www.compagnie-ocus.com ; 02 99 69 21 78

Laisser un commentaire

N°143 – Avril-Mai 2014

Lire le dernier numéro

15.000 exemplaires
Édité depuis août 2000

Archives

Infos minute

Délai supplémentaire pour l’enquête auprès des ménages

Une étude pour la mise en place éventuelle d’une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (O.P.A.H.) est en cours sur le territoire de la Communauté de…

lire »

L’Espace Info Energie : un service 100% gratuit

Les particuliers qui souhaitent obtenir des informations sur les économies d’énergies et les énergies renouvelables peuvent désormais appeler gratuitement leur espace Info-Energie au 0805 203…

lire »

Un nouveau Programme local de l’Habitat

Après un an de travail et de concertation, le conseil communautaire du 25 février a définitivement approuvé le 2nd Programme local de l’Habitat (PLH) du Val…

lire »

Casting ados

URGENT ! Casting ados Casting ados pour « West Coast », long métrage de Benjamin Weill dont le tournage aura lieu cet été en Bretagne. La production recherche…

lire »

Rencontre de lecteurs

La Communauté de communes du Val d’Ile organise, le 8 février à 15h, à la médiathèque de Melesse, une rencontre de lecteurs pour parler des…

lire »