Histoire

Saint-Aubin-d’Aubigné à l’âge de bronze

L’information a été rendue publique par le maire de Saint-Aubin d’Aubigné le 4 janvier dernier, lors des voeux à la population : depuis le passage de l’équipe de recherches archéologiques préventives de l’INRAP sur le terrain destiné au projet de construction de maisons, sur la seconde tranche de la ZAC du Chêne Romé, des vestiges très anciens ont été découverts nécessitant de reporter le projet de plusieurs mois.    Certes, ce n’est pas la première fois que l’on trouve des traces de civilisation ancienne à Saint-Aubin-d’Aubigné. Des poteries romaines n’ont-elles pas été découvertes au Grand Mézeray, à proximité du chemin qui était une des anciennes voies romaines traversant notre territoire de Jublains à Corseul ou de Rennes à Aleth, notamment ? Mais n’est-ce pas l’occasion de « mettre nos montres à l’heure » comme on dit ? Et tout d’abord de resituer les époques anciennes. On parle, pour le site du Chêne Romé, de vestiges…

lire »

Le martyr du jeune résistant Yvonnick Laurent

Yvonnick Laurent était intendant du camp de jeunesse de Vieux-Vy-sur-Couesnon, jusqu’à sa dissolution en septembre 1943. Ensuite, plutôt que de retourner à Rennes, chez ses parents, et probablement par crainte du STO, il décide d’entrer en Résistance avec une dizaine de camarades. Le 8 juillet 1944, âgé de 21 ans, il va connaître une fin tragique… Kristian Hamon nous livre le fruit de ses recherches sur ce triste épisode de la Libération. Après avoir encerclé et massacré le maquis de Broualan, près de Pleine-Fougères, le 7 juillet 1944, la Milice reprend la route, dès le lendemain à l’aube, pour se diriger vers Vieux-Vy-sur-Couesnon. Emile Schwaller, chef milicien de sinistre réputation 1, et son groupe cherchent la ferme de La Roche. Ils se rendent au moulin de Guémain : « Le 8 juillet, vers 10 heures, alors que je me trouvais dans mon jardin, quatre camions remplis de miliciens, une soixantaine environ, arrivèrent…

lire »

Des aviateurs américains recueillis à La Mézière

Au matin du 12 juin 1944 une cinquantaine d’avions américains et allemands, bombardiers et chasseurs, vont participer à des combats aériens dans le bassin rennais. Un des trois Messerschmitt allemands, venant de Vannes, va être abattu au dessus de Romillé et tomber aux Cognets. Les deux autres tomberont l’un au Rheu, l’autre près de Redon. Au nombre des B24 Liberator de la 8e US Air Force, deux vont être abattus au nord de Rennes, soit par la DCA, soit par la chasse allemande. Celui du Lieutenant  William Balley va s’écraser à Bonnemain, faisant une victime et huit rescapés, dont cinq membres d’équipage qui tomberont à Gévezé et Romillé. L’autre B24, celui du Lieutenant Wilburg Turner, tombera à Langan, faisant cinq victimes. L’un des aviateurs sera fait prisonnier, tandis que quatre autres seront camouflés et pourront regagner l’Angleterre quinze jours à trois semaines plus tard. Une lettre des USA du 8 octobre…

lire »

Les tribulations du résistant Abel Chevreton

Melesse n’a pas connu de faits de résistance majeurs pendant l’Occupation allemande, toutefois un résistant extérieur s’y est installé, y a conduit des activités et a été arrêté.                                       09L’engagement d’Abel Chevreton est un exemple précieux de la manière dont à pu s’implanter la Résistance dans toutes les régions de France, grâce à des hommes venus de divers horizons, restés peu connus et même parfois ignorés. Né à Lille en 1911, Abel Chevreton est mobilisé en 1939, fait prisonnier en 40, envoyé au stalag 12D, près de Trèves, en Allemagne, d’où il s’évade. C’est à pied qu’il revient à Saint-Malo, où réside sa compagne. Homme au tempérament trempé, animé de fortes convictions, Abel Chevreton s’engage dans l’activisme anti-allemand dans la cité malouine, base militaire stratégique  dotée d’une flotte de guerre. Abel Chevreton…

lire »

L’histoire mouvementée des mines de Brais

L’aménagement d’un sentier d’interprétation sur le site des anciennes mines de Brais, à Vieux-Vy-sur-Couesnon, donne un coup de projecteur sur l’histoire singulière de cette exploitation industrielle enclavée en milieu rural. L’occasion de faire rejaillir les souvenirs. André Boudazin, 90 ans, n’a pas oublié sa vie mouvementée à la mine, pendant l’Occupation allemande. L’histoire des mines de Brais n’est pas un long fleuve tranquille. Ouvertes en 1879, après la découverte d’un filon de plomb argentifère à Vieux-Vy-sur-Couesnon, elles vont connaître une exploitation irrégulière pendant près d’un siècle, alternant périodes d’activité intense et longues périodes de fermeture. Les travaux commencent en 1880 avec l’extraction de 500 tonnes de minerai brut (blende, galène et pyrite), En 1890, l’activité prend de l’ampleur grâce à la création d’une société anonyme : « Les Mines argentifères de la Touche ». Un puits central est creusé, des installations industrielles et plusieurs bâtiments sont construits. Le nombre d’employés dépasse la…

lire »

Histoires de poilus. Les fils Hamon de Melesse

Melesse, quoique loin du front, a vécu au rythme du conflit. Avec 111 morts, des soldats blessés, quelques disparus, la tragédie de la 1ère guerre mondiale a imprimé sa marque dans nos campagnes. Certaines familles ont été plus touchées que d’autres, telle celle des Hamon. Louis Hamon père et Philomène Perrigault, cultivateurs au Cormier, eurent trois fils engagés dans le conflit mondial. Deux mourront au front. C’est leur vécu que nous vous proposons de suivre. Louis, ”Mort pour la France” ”Si je peut m’en retirer c’est une veine”. Quand Louis Hamon écrit ces lignes à ses parents, le matin du 29 septembre 1917, le jeune soldat de 19 ans ne sait pas qu’un obus va lui ravir sa jeunesse et sa vie le jour même. Né le 17 août 1897, au Cormier, à Melesse, il passe son conseil de révision à Saint-Aubin-d’Aubigné avec onze autres jeunes Melessiens. Partis tôt le…

lire »

D’une guerre à l’autre, souvenirs de 14-18 et 39-45

Dans le cadre des cérémonies du souvenir et à l’occasion du 90e anniversaire de la fin de la Grande Guerre, l’association « Melesse à travers les âges” organise une rétrospective sur le thème ”D’une guerre à l’autre, souvenirs de 1914-1918 et 1939-1945”, du 8 au 16 novembre, à la salle des associations de Melesse. C’est à travers des documents locaux, archives communales et familiales, que des vies de soldats ont été reconstituées, que la vie des populations rurales marquée par le rationnement, la pénurie, les réquisitions ou impositions agricoles pour les besoins des armées et des populations urbaines émerge. Plus présentes dans nos souvenirs sont les familles de réfugiés, du Nord, de la région parisienne et, plus nombreux encore, les réfugiés rennais arrivés à la suite des bombardements de 1943. Moins connue est l’arrivée dans nos campagnes des élèves des écoles ”repliées”, lorsque l’Inspection académique décrète « qu’aucune école n’ouvrira à…

lire »

Linteaux sculptés des 16e et 17e siècles sur le Pays d’Aubigné

On appelle cela des « objets architecturaux datés et signés ». Ce sont, le plus souvent, des linteaux de porte, de fenêtre ou de cheminée, en granit, avec un texte, nom ou initiales, une date et, parfois, une profession. Ces objets de notre patrimoine sont, la plupart du temps, à notre portée sur les logis anciens de nos bourgs ou dans la campagne. Il n’est que d’ouvrir les yeux, lever le nez pour les découvrir…  1480 linteaux ont été répertoriés, à ce jour, en Ille-et-Vilaine, par M. Marcel Marie Monnier, de La Ville ès Nonais, animateur de l’association « Linteaux de France », que l’on retrouve sur le site internet www.linteaux-de-france.com. C’est dire s’ils sont en abondance. Les sculpteurs de ces objets laissés par nos ancêtres, des granitiers, sont sans doute les mêmes qui ont  sculpté les croix et leurs socles de la même époque. Le Pays d’Aubigné en compte de nombreux. Nous en avons…

lire »

Valorisation des Mines de Brais, à Vieux-Vy-sur-Couesnon

La Communauté de communes du Pays d’Aubigné veut valoriser le site de la mine de Brais. Des panneaux d’interprétation vont être mis en place, afin d’expliquer le fonctionnement de la mine et son impact au plan local. L’association “Patrimoine de Vieux-Vy-sur-Couesnon” possède un fonds important de cartes postales anciennes de la mine de Brais et de Vieux-Vy-sur-Couesnon. Elle a par ailleurs collecté, il y a quelques années, de nombreux documents et témoignages pour le livre “Vieux-Vy-sur-Couesnon d’hier à aujourd’hui”. Si les photos de la mine sont nombreuses, celles où l’on voit des personnes le sont moins. Pour mettre en valeur le site, préserver la mémoire et la transmettre, il serait intéressant d’évoquer les personnes et les événements qui s’y sont déroulés. Ce projet de sentier d’interprétation est peut-être la dernière occasion de collecter de nouvelles photos restées bien au chaud dans les greniers ! Et l’occasion de faire découvrir aux nouvelles…

lire »

Des enseignes avant l’heure

Dans un précédent article sur le sujet (1), nous avons pu voir que les linteaux sculptés ou gravés sur les façades des maisons anciennes portaient parfois la fonction du propriétaire : avocat, arpenteur royal. Ces linteaux servaient en quelque sorte d’enseigne. Nous en avons retrouvé quelques-uns de cette nature au nord du Pays d’Aubigné. La plus ancienne de ces enseignes se trouve au village de La Buffetais, en Bazouges-la-Pérouse : une pierre enchassée dans un mur portant l’inscription difficilement lisible « MIV FOTAINE ARPAT ROYAL 1590 ». Un autre linteau au Clairay, en Marcillé-Raoul, de 1696 : « M :G : DEFFEIZ NO ET AR ROYAL ET CATH GAVLTIER SA FE » Notaire et arpenteur royal Qui étaient ces personnages ? Une profession très répandue dans la France de l’Ancien Régime qui consistait à mesurer les terres. C’étaient les géomètres de l’époque,  en quelque sorte…  L’arpent royal équivalait à 5107 m2. « Parmi les offices existant sous l’Ancien Régime,…

lire »

N°143 – Avril-Mai 2014

Lire le dernier numéro

15.000 exemplaires
Édité depuis août 2000

Archives

Infos minute

Délai supplémentaire pour l’enquête auprès des ménages

Une étude pour la mise en place éventuelle d’une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (O.P.A.H.) est en cours sur le territoire de la Communauté de…

lire »

L’Espace Info Energie : un service 100% gratuit

Les particuliers qui souhaitent obtenir des informations sur les économies d’énergies et les énergies renouvelables peuvent désormais appeler gratuitement leur espace Info-Energie au 0805 203…

lire »

Un nouveau Programme local de l’Habitat

Après un an de travail et de concertation, le conseil communautaire du 25 février a définitivement approuvé le 2nd Programme local de l’Habitat (PLH) du Val…

lire »

Casting ados

URGENT ! Casting ados Casting ados pour « West Coast », long métrage de Benjamin Weill dont le tournage aura lieu cet été en Bretagne. La production recherche…

lire »

Rencontre de lecteurs

La Communauté de communes du Val d’Ile organise, le 8 février à 15h, à la médiathèque de Melesse, une rencontre de lecteurs pour parler des…

lire »