Á Langouët, l’éco-habitat fait fureur

1 octobre 2007

langouet1Il y avait foule à Langouët, le samedi 15 septembre. Cette petite commune, devenue un un modèle de développement durable, inaugurait trois de ses réalisations : son premier lotissement écologique, sa nouvelle mairie, réalisée selon des critères de Haute Qualité Environnementale, et le Pôle de l’économie sociale et solidaire du Pays de Rennes, qui a ouvert ses portes dernièrement. 

Ils font un peu figure de pionniers, ces nouveaux habitants de Langouët qui, par conviction ou par goût de l’innovation, sont venus s’installer dans l’un des premiers lotissements écologiques du département. Il faut une certaine audace, en effet, pour aller vers l’inconnu, s’écarter des concepts traditionnels, mettre en œuvre de nouvelles techniques… La municipalité en sait quelque chose, elle qui, depuis six ans, a dû lever bien des obstacles pour faire aboutir ce projet atypique.

Il aura fallu six ans, en effet, et toute la force de persuasion du maire Daniel Cueff, pour que le lotissement écologique de ”La Prairie Madame” sorte de terre. Un projet innovant, qui ne laisse pas indifférent : il y avait foule, le samedi 15 septembre, pour venir découvrir ce nouveau lieu de vie, à l’occasion de son inauguration officielle. ”Je n’aurais raté à aucun prix cette inauguration, parce qu’elle est tellement emblématique, tellement exemplaire de tout ce qu’il faudrait faire…”, a déclaré Isabelle Thomas, au nom du Conseil régional qui a soutenu le projet par le biais du dispositif Eco Faur.

Egalement partenaire, avec la double casquette de président du Conseil général et de président du Val d’Ille, Jean-Louis Tourenne a rendu hommage à Daniel Cueff, ”un maire capable de bousculer les idées reçues, capable de courage véritable pour ne pas rentrer dans le moule habituel, de prendre le risque d’être impopulaire pour aller jusqu’au bout de ses convictions…”, avant d’aider le petit Florian, jeune habitant de La Prairie Madame, à couper le ruban inaugural du lotissement.

Un nouveau lieu de vie

Conçu par les architectes Georges Le Garzic et Bernard Menguy, spécialistes du développement durable, ce lotissement comprend neuf maisons individuelles. Construites en bois ou en briques de terre cuite (et surtout pas en parpaing !), elles sont toutes équipées de panneaux solaires pour la production d’eau chaude et de récupérateurs d’eau de pluie pour les sanitaires. Le chauffage est au bois (poële de masse ou à granulés), tandis que l’isolation privilégie des matériaux sains et écologiques comme  le chanvre, la ouate de cellulose, la laine de bois…

L’espace extérieur a été aménagé de façon à favoriser la convivialité tout en préservant l’intimité et la qualité de vie des habitants. La voiture a d’ailleurs été reléguée au second plan : voirie en stabilisé renforcé de dimension réduite, garages regroupés en marge des habitations… Et, dans un souci d’intégration à l’environnement, une grande importance a été accordée au végétal. L’aménagement prévoit, notamment, la création d’un verger collectif, de clôtures vivantes en saules tressés, de talus plantés, de haies champêtres… Les plantations seront faites à l’automne.

Un idéal accessible

Vivre dans une maison saine, élever ses enfants dans un environnement préservé, c’est le rêve de bien des familles… hélas, pas toujours accessible. Á Langouët, tout a été fait pour que ce rêve soit possible. Pour diminuer les coûts, la municipalité a fait le choix de proposer des terrains de petite taille, entre 280 et 480 m2, qui ont pu être cédés au prix de 43 euros le m2 grâce aux aides obtenues de la Région et du Département. Elle a aussi privilégié les primo-accédants bénéficiant d’un prêt à taux zéro, c’est-à-dire les familles plutôt modestes. ”Nous avons une conviction dans la commune, c’est que nous ne pouvons pas faire de développement durable sans politique sociale”, explique Daniel Cueff.

Á Langouët, on ne se contente pas de demi-mesures. Rares sont les collectivités qui s’investissent avec autant de conviction et de cohérence dans le développement durable. Ici, ce n’est pas un vague concept, c’est un mode de vie, une philosophie… Parce qu’il n’y a pas que le lotissement qui est écolo, il y a aussi l’école, qui a été agrandie et rénovée selon les principes de la Haute qualité environnementale, la cantine, où l’on sert des repas bio, la mairie, qui était inaugurée ce jour-là, ainsi que le Pôle de l’Economie sociale et solidaire du Pays de Rennes, qui a été créé dernièrement.

Réalisés sous la houlette de l’architecte Dominique Hélary, ces bâtiments publics ont valeur d’exemple pour les collectivités soucieuses de développement durable, qui viennent, par car entier, s’en inspirer.

Le développement durable  est en marche !

Cette prise de conscience des problèmes environnementaux et de la nécessité d’aller vers un développement durable commence à faire son chemin, mais il n’est pas toujours facile de passer à l’acte. ”Décider politiquement, ce n’est pas toujours simple”, témoigne Daniel Cueff. Pour cette raison, Langouët s’est associée avec d’autres communes bretonnes déjà engagées dans le développement durable (Bazouges-sous-Hédé, notamment) pour créer l’association Bruded (Bretagne rurale et rurbaine pour un développement durable). Ce réseau, qui regroupe actuellement une quarantaine de collectivités locales (dont la Communauté de communes du Val d’Ille), a pour but de partager les expériences, de mutualiser les moyens et les compétences, afin de promouvoir le développement rural en Bretagne.

Forte de son expérience, Langouët va lancer un deuxième lotissement écologique (12 maisons individuelles et 6 logements locatifs) qui, cette fois, devrait être réalisé en deux ans.

Joëlle Le Dû

Laisser un commentaire

N°143 – Avril-Mai 2014

Lire le dernier numéro

15.000 exemplaires
Édité depuis août 2000

Archives

Infos minute

Délai supplémentaire pour l’enquête auprès des ménages

Une étude pour la mise en place éventuelle d’une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (O.P.A.H.) est en cours sur le territoire de la Communauté de…

lire »

L’Espace Info Energie : un service 100% gratuit

Les particuliers qui souhaitent obtenir des informations sur les économies d’énergies et les énergies renouvelables peuvent désormais appeler gratuitement leur espace Info-Energie au 0805 203…

lire »

Un nouveau Programme local de l’Habitat

Après un an de travail et de concertation, le conseil communautaire du 25 février a définitivement approuvé le 2nd Programme local de l’Habitat (PLH) du Val…

lire »

Casting ados

URGENT ! Casting ados Casting ados pour « West Coast », long métrage de Benjamin Weill dont le tournage aura lieu cet été en Bretagne. La production recherche…

lire »

Rencontre de lecteurs

La Communauté de communes du Val d’Ile organise, le 8 février à 15h, à la médiathèque de Melesse, une rencontre de lecteurs pour parler des…

lire »