30 ans de carrière et un nouvel album pour l’artiste melessien Slawek

3 avril 2013

slawek-2013Tandis que le printemps déploie ses ailes, le guitariste franco-polonais Slawek sort de son cocon hivernal et d’une longue phase de création pour nous livrer un nouvel opus intitulé « Papillon ». Avec ce 5e album, coloré et mélodique, l’artiste s’envole en toute liberté pour explorer de nouveaux horizons musicaux. Une véritable bouffée d’air frais pour les oreilles !

On lui colle souvent une étiquette de bluesman. Slawek, guitariste et auteur-compositeur franco-polonais, cultive pourtant de multiples influences musicales. Si le blues lui a valu ses premiers succès, il s’en est éloigné peu à peu pour chercher son propre style. « Je voulais faire quelque chose d’original, peindre avec des couleurs différentes », explique l’artiste.

Originaire de Pologne, Slawek est arrivé en France à l’âge de 24 ans, avec sa guitare pour tout bagage. Lorsqu’il débarque en Ille-et-Vilaine, il ne parle pas un mot de français, mais il manie la guitare avec talent. Il a déjà fait cinq ans de conservatoire et écumé les scènes avec l’une des principales figures du blues polonais, Leszek Cichonski. À Rennes, il va prendre des cours de français pendant un an, avant d’entrer à la Faculté de musicologie, puis au Conservatoire national de Région, pour étudier la guitare classique. Parallèlement, pour gagner sa vie, il joue dans les pianos-bars, reprenant des standards du blues, du rock et du jazz. Ses mentors s’appellent Jimi Hendrix, Stevie Ray Vaughan, Santana, Pat Metheny… Slawek commence aussi à collaborer avec un compositeur de musique pour enfants, Pierrick Le Dréau, avec qui il enregistrera plusieurs disques. Une collaboration qui dure maintenant depuis 26 ans.

Décrochant ses examens avec succès, Slawek devient prof de musique au collège de Melesse et à l’Université de Rennes. Ce qui ne l’empêche pas de jouer dans différentes formations et de donner 3 à 4 concerts par semaine. En 1995, il s’installe à Melesse, où il s’aménage un home studio. Et puis, un jour, il décide de quitter son emploi dans l’Education nationale pour se consacrer totalement à la création et à la scène.

Du blues au world blues

En 1996, Slawek sort un premier disque sous son propre nom, « La Baignoire pleine d’histoires ». L’album, inspiré du blues texan, rencontre un beau succès. L’artiste poursuit sa recherche musicale et enregistre un nouvel opus en 1998, qui se détache déjà de la sonorité classique du blues pour se teinter de couleurs « world : « D’Est en Ouest ». L’album est très bien accueilli par la presse nationale et les radios qui font passer ses titres en « play list » pendant plusieurs mois. Slawek est alors considéré par le magazine « Guitarist » comme « l’un des 16 meilleurs guitaristes de blues en France ».

Au fil de ses tournées, de Wroclaw à Chicago, en passant par Berlin, Istanbul, Lisbonne, New York et N’Djamena au Tchad, Slawek s’enrichit de nouvelles influences musicales. « J’aime casser les barrières », explique-t-il. En 2003, il retourne en studio pour enregistrer « Istanblues », un album plus métissé, où il affirme son propre style qu’il a baptisé le « World blues ». La sortie du disque est unanimement saluée par la presse nationale et spécialisée, et devient même un « Evénement Télérama ».

En 2005, à la suite de la participation de Slawek à l’un des plus prestigieux festivals de blues en France, Cognac Blues Passion, et d’un concert enregistré à la télévision, un album live CD/DVD voit le jour, « Paris-Melesse ».

Toujours en quête de nouvelles influences musicales, Slawek décide, en 2008, de reprendre des études de jazz pour enrichir son style de nouvelles sonorités. « Ce que j’aime dans la musique, c’est la recherche« , confie-t-il. Pendant un an, l’artiste va suivre des cours dans une école parisienne. À son retour, il s’inscrit pour deux ans à la Faculté de musicologie de Rennes afin d’obtenir un Master 2 en musiques actuelles. Ce travail universitaire se conclut par la rédaction d’un mémoire sur « L’histoire du blues français ». 

Slawek se lance ensuite dans une nouvelle aventure en mettant en musique les textes du poète breton Pascal Fauvel. « Un projet qui me tenait à cœur depuis longtemps ». « Un bleu de poche » sort en 2011, après deux ans de maturation.

Vole, papillon…

Riche de toutes ces expériences,  Slawek décide alors d’enregistrer un nouvel album sous son nom pour concrétiser dix années de recherche. Il s’entoure de six musiciens, dont bien sûr, son complice Gilles Riaux, muti-instrumentiste, avec qui il joue depuis une douzaine d’années. « Il a beaucoup apporté à cet album », souligne Slawek.

Avec « Papillon », sorti officiellement le 1er avril 2013, l’artiste nous invite à un nouveau voyage musical, à la croisée des cultures et des styles. Mêlant les instruments traditionnels du blues, du rock et du jazz (guitare, basse, batterie, piano, trompette, saxo, harmonica) avec des instruments plus exotiques, comme le violon chinois, le oud arabe, la derbouka, la mohan veena (guitare indienne), « Papillon » voltige allègrement entre world, jazz, swing, pop, blues, groove…

C’est un album riche et généreux, dans lequel le musicien vide son sac, avec pas moins de 17 compositions originales ! « Le CD est plein à craquer », s’amuse Slawek. Des chansons tantôt gaies, tantôt mélancoliques, en français, anglais ou polonais, des textes « sans prises de tête » qui parlent souvent d’amour, mais aussi de la fragilité de la vie… Des sons qui glissent, tintent, claquent, interpellent et s’insinuent doucement dans nos oreilles pour mieux s’enraciner dans notre esprit, des airs qui nous restent dans la tête comme « Ton corps », « This Summer night », « One day » ou « Day one » (version plus roots), mais aussi trois morceaux instrumentaux, dont le magnifique « Vol plané », qui nous transporte dans de lointaines contrées… « Papillon » ne laisse pas insensible !

Pourquoi ce titre, « Papillon » ? « Je voulais quelque chose d’aérien, parce que j’ai deux passions dans ma vie, la musique et l’aviation ». Eh oui, Slawek est aussi pilote d’ULM ! Le morceau « Les ailes d’Aguergour » vient d’ailleurs tout droit d’un vol qu’il a effectué au Maroc, sur le site du même nom. « Au départ, j’avais pensé au titre Septième Ciel pour cet album ». 

Finalement, « Papillon » reflète bien la métamorphose de l’artiste. « C’est l’album de la rupture« , confie Slawek. « ll m’a permis de me détacher de mon image de bluesman« . Une évolution musicale qui se traduit aussi dans sa façon de chanter : sa voix se fait plus douce, sensuelle… « Avant, je chantais avec la voix un peu forcée des bluesmen. Là, pour la première fois, je mets ma voix à nu ».

Slawek ne tourne pas pour autant la page du blues : « Je ne renie pas mon parcours, ni mes influences ». Dans son dernier album, sur le dernier morceau, « Ange bleu », il rend d’ailleurs hommage aux grands bluesmen disparus qui lui ont donné envie de jouer de la guitare : Stevie Ray Vaughan, John Lee Hoocker, Lead Belly, Albert King… Un étonnant requiem blues ! Mais aujourd’hui, Slawek s’est affranchi de ses mentors, il vole de ses propres ailes…

Joëlle Le Dû

Contact : association Blue West, BP 32218 – Melesse – 06 18 38 55 06 ou 02 99 66 95 80. Email : slawek.woj@wanadoo.fr.

2 Responses to 30 ans de carrière et un nouvel album pour l’artiste melessien Slawek

  1. Slawek
    3 avril 2013 at 20:40

    Merci pour votre professionnalisme.
    Slawek

  2. Darin Beach
    9 avril 2013 at 06:39

    On voyage avec cet album, un vrai bol d’air frais, j’aime!

Laisser un commentaire

N°143 – Avril-Mai 2014

Lire le dernier numéro

15.000 exemplaires
Édité depuis août 2000

Archives

Infos minute

Délai supplémentaire pour l’enquête auprès des ménages

Une étude pour la mise en place éventuelle d’une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (O.P.A.H.) est en cours sur le territoire de la Communauté de…

lire »

L’Espace Info Energie : un service 100% gratuit

Les particuliers qui souhaitent obtenir des informations sur les économies d’énergies et les énergies renouvelables peuvent désormais appeler gratuitement leur espace Info-Energie au 0805 203…

lire »

Un nouveau Programme local de l’Habitat

Après un an de travail et de concertation, le conseil communautaire du 25 février a définitivement approuvé le 2nd Programme local de l’Habitat (PLH) du Val…

lire »

Casting ados

URGENT ! Casting ados Casting ados pour « West Coast », long métrage de Benjamin Weill dont le tournage aura lieu cet été en Bretagne. La production recherche…

lire »

Rencontre de lecteurs

La Communauté de communes du Val d’Ile organise, le 8 février à 15h, à la médiathèque de Melesse, une rencontre de lecteurs pour parler des…

lire »